9 Techniques pour boxer comme Floyd Mayweather [VIDEO]

Joue-la comme Mayweather !

Le but de ce tutoriel est de vous expliquer les bases pour être un excellent outboxer. Eh non, vous ne deviendrez pas Floyd Mayweather Jr en me lisant ! Qu’est-ce qu’un Outboxeur ? Le outboxer est le contraire d’Inboxer comme peut l’être Mike Tyson. Floyd Mayweather est l’une de plus grandes représentations de ce style de boxe défensive, ce dernier basant sa technique de boxe sur la défense, le déplacement et la contre-attaque.

Les outboxers sont les maestros du notre art, les plus grands outboxers comme Floyd Mayweather, Ray Robinson, Ray Leonard ou même Muhammad Ali ont durement marqué l’histoire du noble art. Je vais donc relater 9 techniques pour être un parfait outboxer. N’hésitez pas d’ailleurs, à me faire part de vos avis. Cela pourrait être intéressant pour moi.

ezgif.com-optimize (1)

Bras avant souple et solide

Le bras avant est la plus grande arme d’un outboxer, il lui permet de jauger sa distance, de distraire son adversaire pour trouver des trous dans sa garde. Il sert notamment et surtout à frapper son adversaire. Pour avoir un jab totalement souple, ayez une garde souple, si vous êtes crispé, votre attitude générale ne sera pas fluide. Sachez qu’une garde hermétique, c’est simplement avoir les coudes coller au buste et les poings lever vers le menton. Il est donc inutile de se crisper au niveau des épaules.

La souplesse est extrêmement importante à mon avis, un corps crispé reflète un esprit enfermé, cloisonné. Pour avoir l’esprit libre et une bonne vision de jeu plus accru, travaillez votre souplesse. Exagérez même  votre attitude souple durant vos entraînements, cela vous permettra des relativer un peu la crainte des coups.

Pour avoir un jab redoutable, la chose très intéressante est d’effectuer un round voir deux rounds de trois minutes avec seulement le bras avant, avec la garde haute, semi-basse ou basse, mais avec une bonne souplesse au niveau du bras avant. Vous pouvez ensuite envoyer des coups solides, grâce au poids de votre corps. De près comme de loin.

Aiguisez votre jab avec une succession de directs, de crochets et d’uppercuts, des coups légers ou des coups puissants. Il faut que vous sentiez l’acide lactique monter dans votre bras, c’est-à-dire, des crampes, mais travailler sur cette fatigue. Plus vous travaillerez dessus, plus votre bras avant sera endurant. Vous pouvez aussi vous aider de poids, ce n’est pas mal aussi.

Compas

Je vais parler maintenant du fait qu’un boxeur tient une posture tel un compas que ce soit l’inboxer ou le outboxer. Je m’explique nous avons deux appuis et pour frapper nous nous servons d’un de ces deux appuis. Il est bien de mentionner que chaque coup est relié à son appui. Donc pour envoyer un crochet gauche vous vous servirait de l’appui du pied gauche pour transmettre une bonne puissance de frappe pour un crochet par exemple. Cela n’est pas tout a fait vrai pour vos jabs, mais voici le principe.

La partie avec l’aiguille, vous permet de vous implanter au sol pour tourner votre corps afin d’envoyer votre coup surtout pour vos crochets. Vous pouvez donc par la suite, choisir quel pied sera l’aiguille en jaugeant quel coup vous voulez envoyer.

Cette grande compréhension vous permettra de vous mettre en avant à tout moment ou plus en retrait pour frapper tout en frappant efficacement à tous les coups. Que ce soi en avant, aiguille sur le pied avant (donc poing avant prêt à frapper) ou en arrière, aiguille sur le pied arrière (donc poing arrière prêt à frapper), mais en une fraction de seconde vous pouvez décider autrement.

Si vous avez l’habitude de voir les combats de Floyd Mayweather Jr ou ses vidéos highlight, vous pouvez l’apercevoir mettre son corps en arrière ou en avant. Ces deux attitudes peuvent donner un message à ses adversaires, laissant la porte ouverte aux coups lorsqu’il se met sur son pied avant et donner une attitude attentiste lorsqu’il se met sur son pied arrière.

Avec cette technique dite du « compas », vous pouvez comprendre le principe qui vous permettra de frapper durement à n’importe quelle situation.

Rotation du buste

Rotation du buste

La compréhension du compas vous permettra aussi de comprendre comment esquiver les coups d’une façon particulière. En utilisant la partie dite de l’anneau (qui contient le crayon) comme un gouvernail.

En vous servant exclusivement de la rotation du pied arrière par exemple comme la pagaie des gondoliers de Venise. Allié cela avec un bon mouvement du buste et surtout de vos épaules, synchronisez le tout. L’assemblage du tout (mouvement de votre pied, vos hanches et de votre buste) est particulièrement intéressante pour effectuer de bonnes contre-attaques. Il a des tas de manières, de gérer le mouvement de votre buste, celle-là en est une bonne.

Pas de retrait

Le pas de retrait est très important pour se sortir d’un assaut porté par son adversaire avec très peu d’énergie utilisé. Il est recommandé de l’effectuer de côté et du côté du bras avant de votre adversaire pour éviter de prendre un puissant coup du bras arrière de ce dernier.

Le pas de retrait peut aussi vous permettre d’amplifier vos coups de poings avec un effet de balancier très redoutable. Par contre, il est important de ne pas se décaler trop loin et revenir avec des mouvement trop ample, cela peut être dangereux en cas de contre-attaque. Cela est aussi très fatiguant. Vous savez qu’il suffit que d’un petit pas en latéral pour être hors du champs d’action de son adversaire.

Fuir l’axe d’action de son adversaire

Fuir l’axe d’action de son adversaire

Pensez à tout prix à vous déplacer sur les côtés, si par exemple vous ne trouvez pas de solution ou que votre adversaire parvient trop facilement à vous toucher. Vous devez fuir l’axe d’action en bougeant votre buste ou votre corps dans son intégralité.

En vous déplaçant sur le côté et non vers l’avant, vous pourrez certainement trouver des solutions, des trous dans les flancs de votre adversaire ou sur le côté de son visage pour vous permettre de le toucher solidement. Attention surtout de ne pas reculer de façon rectiligne quand votre adversaire vous charge, vous lui facilitez la tâche pour qu’il vous touche, si c’est le cas, préparez immédiatement une contre-attaque de type uppercut pour stopper ses ardeurs (s’il est plus petit que vous, cette solution est particulièrement efficace).

Faux rythme

Maintenant, que vous avez compris le terme compas. Je vais vous parler du faux rythme. Le faux rythme est souvent utilisé par Floyd Mayweather Jr pour ralentir le rythme d’un boxeur trop agressif, l’empêcher d’avancer physiquement, mais surtout psychologiquement. Imaginé le faux rythme comme la tension créer par deux escrimeurs qui cherche un trou pour pointer leur épée dessus, les deux escrimeurs s’analysent sans porter de coups et l’on sent une immense tension.

tumblr_luv9f9diap1qcm0wfo1_500

En boxe, cette tension peut s’appeler un faux rythme et il est possible de la mettre en place durant le combat. Un boxeur sachant utiliser la science du faux rythme peut s’économiser en cas de fatigue ou pour se remettre d’un mauvais coup. Bernard Hopkins excelle dans ce genre de situation, on comprend pourquoi il est devenu le plus vieux champions du monde de l’histoire de la boxe. Il peut y avoir une grande part de vice dedans, accrochage, coups porter durant l’accrochage, feinte, … Le fameuse Floyd Mayweather est connu pour être un grand charmeur de serpents.

Comment fait ton cela. Il y a plusieurs façons de le faire. Par exemple, imposer une tension physique immédiate en cassant le rythme que l’adversaire nous impose ou en effectuant deux assauts sans se faire toucher par exemple. Puis, amenez la psychologie dans le jeu en stationnant face à lui, tout en lui montrant une réelle envie de réitérer cette combinaison.

Ce genre de situation joue dans le mental de votre adversaire qui où vous chargera sans broncher ou sera en recherche d’une faille dans votre technique. À vous d’être ensuite le premier à frapper. Bref, après cela est un jeu d’échecs entre deux protagonistes qui souhaite avoir le premier rôle de ce duel et pas le seconde rôle. Ce jeu d’échecs s’effectue tout au long du combat. Certains se laisseront berner par ce genre de jeu, d’autres non et bien sûr d’autres vous auront complètement, c’est la gamme.

La boxe n’est pas à toi, à moi, vous pouvez aussi prendre la part du gâteau, à vous de trouver les bonnes méthodes, car elles seront différentes à chaque nouveaux adversaires.

Vision du jeu

Vison du jeu

Cherchez constamment des trous, comme disait Serge Gainsbourg, « Des petits trous, toujours des petits trous » et bien il y en a plein d’un. Vous pouvez en créer aussi en vous déplaçant ou en distrayant votre adversaire, grâce à l’envoi de coups sur une cible secondaire pour libérer une zone sensible comme le foie, le plexus ou le menton.

Exemple: taper en haut pour frapper en bas. Vice-versa. En vous déplaçant pour frapper latéralement. Soyez très calculateur, votre adversaire a les mains basse à chaque coup envoyé, laissez vous taper une fois dans votre garde ou sur votre tête si vous êtes « maso » (ça arrive) ou esquiver le coup pour envoyer un bon coup sur la zone à découvert. Ça passe une fois, réitérez en appuyant le plus possible, faite lui oublier sa faute et taper plus fort ou foncez lui dans le lard. À vous de choisir.

Lever vos mains

Il est important de penser à lever ses mains, même Floyd Mayweather le fait. Vous pouvez assumer le faite d’avoir les mains basses, mais la meilleure attaque est la défense. Il est certain que lorsque vous êtes loin de votre adversaire, vous pouvez vous permettre de les baisser. Une bonne astuce pour vous entrainer à connaitre facilement l’allonge de vos adversaires est de baisser les bras à l’entraînement de temps en temps ou simplement le bras avant en vous approchant à l’extrême limite de la distance de frappe de votre sparring-partner. Faite attention, si vous effectuez un sparring avec des coups puissants. Cette astuce vous permettra de connaitre votre zone de confort où vous êtes en « sécurité » . Cependant, attention, cette zone de confort peut rapidement disparaitre avec un assaut rapide de votre adversaire. Bref, attention, tout de même à l’excès d’orgueil. Vous devez jouer la prudence avant tout.

Les coups ne sont pas de la nourriture et par définition, un outboxer n’aime aucunement ça. Vous avez vu la peau de bébé de Mayweather ? D’ailleurs, j’ai beaucoup tendance à avoir la main basse dans me vidéo. Je suis très mauvais pédagogue à ce niveau-là désolé.

Faite corps avec votre adversaire

Faite corps avec votre adversaire

Je finirai en vous invitant à voir ma vidéo s’appelant « vois la boxe comme une danse », car les boxeurs de style outboxer comme Floyd Mayweather sont de véritables artistes du déplacement. N’oubliez donc pas d’être mobile que ce soit en contournant les quatre coins du ring ou mobile sur une petite surface, grâce à des pivots ou des pas de retrait.

Vous devez aussi faire corps avec votre adversaire en suivant son rythme en restant à une distance égale. Créer cette tension en gardant votre adversaire à portée de main, tout en évitant soigneusement toutes ses attaques, le fameux faux rythme, soyez prêt à contre-attaquer. Avancez quand il recule, reculez quand il avance à une distance vous permettant de le frapper. Accrochez-le lorsqu’il est trop prés, quand vous êtes fatigué, casser le rythme en l’accrochant. Il y a de nombreux thèmes ludiques focalisant sur les réflexes et la vivacité comme le faite de jouer à chat sur une petite surface en position boxe et bien d’autres.

Un thème que j’aime particulièrement est celui où l’un avance en ayant droit de frapper avec ses deux mains et l’autre reculant avec seulement son jab. Ce handicap vous oblige à trouver plein de solutions, vu que votre fréquence de coups est limité de moitié par rapport à votre adversaire.

N’hésitez donc pas à me dire ce que vous pensez de cette vidéo. Vous pouvez me suivre en vous abonnant à ma chaîne Youtube Rikaans : http://bit.ly/tutos-boxe

Vous pouvez aussi me soutenir via Rikaans pour que je puisse continuier à vous proposer du bon contenu :

https://rikaans.com/
https://www.facebook.com/Rikaans
—————————–
Remerciement à Seb du Coin (Préparateur physique) pour m’avoir prêté sa salle de boxe #LaSalle43 : http://bit.ly/1XfegnI

CONSEILS, VIDÉOS ET E-BOOK GRATUITS

Si tu es un boxeur en quête d'apprentissage

Ton adresse e-mail ne sera pas échangée ou donnée à quiconque. Sache que tu peux-te désabonner à tout moment

 

30 commentaires sur “9 Techniques pour boxer comme Floyd Mayweather [VIDEO]

  1. 9 techniques pr boxe comme floyd
    Voilà mes 9
    fuire le combat
    effleure ton adversaire en touchette
    ne fait pas mal a ton adversaire
    choisi ton adv quand il est crame
    fait croire que c le meilleur du moment
    s’arrange davoir le bon arbitre
    des juges qui donne vainqueur mm quand tu perds
    met ko ton adversaire quand il vient s’excuse
    continue ton travail de gourou pr entretenir ta legend

  2. Bravo à toi chinoir très bon tuto avec une excellente pédagogie écrite. Tu devrais passer tes b.e si c’est pas déjà fait. Pour ce qui est du sac strikepro je m’éclate avec pour travailler les enchaînement c’est top. On se voit à la fin du mois je t’appel j’ai besoin d’un casque le mien a presque 10 ans il a fait son temps déjà mdrrrrrrr

    • Salut Larbi, Ravie que la vidéo tes plaise. Il y’a prochainement du nouveau sur Rikaans d’ailleurs. Cela est en cours.
      Il n’y a pas de problème, n’hésite pas à me contacter via le mobile. Si je ne repond pas laisse un message. Je rappelerai un peu plus tard. Encore merci pour le soutien Larbi, cela me va droit au coeur.

      Pour le B.E, cela n’est pas fait par manque de temps, mais pourquoi pas un jour. Cela serait très intéressant d’apprendre aux autres de façon plus réel et surtout d’apprendre d’autres procédé.

  3. P#@ain les gars! J’ai un coup de nostalgie! Jviens de voir Floyd dans les tribunes des jeux olympiques. Cet enfoiré manque cruellement à la boxe. J’ai passé mon temps à le haïr tant il était provocateur et parfois trop arrogant, mais la réalité est que je kiff Floyd (no homo). Il est sublime sur un ring! C’est un incroyable génie de la boxe et il ne boxe plus! Et ça, ça me fait un peu chier!
    Floyd, merci mon gars! Allé j’vais essayer dboxer comme toi pour te rendre hommage!

  4. Un contenu très clair, limpide et surtout… très vrai!!!
    Merci pour le partage Manu !…J’allume mon ordinateur éteins depuis un moment et c’est un réel plaisir de découvrir une petite partie de tes combats.
    Le deuxième (juin 2009) particulièrement m’as fait plaisir car j’ai pu apprécier ton jeu de jambes et tes belles combinaisons fluides et précises des deux bras.De beaux enchainements corps face et des attitudes évidentes de « outboxer »tout du long de cette rencontre.C’est bien et très instructif également de montrer ce premier combat ou tu te fais surprendre et de voir qu’un boxeur peu revenir, plus fort, avec une belle détermination et une belle boxe incisive et efficace.Un exemple important et inspirant pour les jeunes et qui prouvera une fois de plus que la boxe, non ce n’est pas la « bagarre » ou… pas que!… C’est avant tout un art, un art noble. Oui je suis en totale adhésion avec ta vision et ton expérience de la boxe Anglaise.De plus ? Tu t’appel Emmanuel !
    tout comme mon « frère » mon meilleur ami Emmanuel Outin , Picard d’origine et qui, s’il n’était pas parti travailler dans une scierie en côte d’ivoire aurait pu faire une belle carrière professionnel (obtention de sa carte pro juste avant son départ)et par la même faire de moi un boxeur très correcte. Mais…
    Avec des si…Pas de regrets et à chacun sa destinée!Pour ma part, plus de nature « Inboxer »j’ai compris sur le tard que je me privais de toute une partie essentielle de la belle boxe des artistes du ring.Je te souhaite, Manu « Chinoir »de belles réussites, que ce soit encore dans et ou hors des cordes!
    Vive Rikaans et autre chose aussi !…
    A tu déjà penser à la transmission ?Tes tutos sont excellents et je te verrais bien également comme un entraineur potentiellement performant et passionné auprès de nos jeunes pugilistes dans les salles.

    A voir, à méditer…
    Bien à toi.

  5. Un contenu très clair, limpide et surtout… très vrai!!!
    Merci pour le partage Manu !…
    J’allume mon ordinateur éteins depuis un moment et c’est un réel plaisir de découvrir une petite partie de tes combats.
    Le deuxième (juin 2009) particulièrement m’as fait plaisir car j’ai pu apprécier ton jeu de jambes et tes belles combinaisons fluides et précises des deux bras.
    De beaux enchainements corps face et des attitudes évidentes de « outboxer »tout du long de cette rencontre.
    C’est bien et très instructif également de montrer ce premier combat ou tu te fais surprendre et de voir qu’un boxeur peu revenir, plus fort, avec une belle détermination et une belle boxe incisive et efficace.
    Un exemple important et inspirant pour les jeunes et qui prouvera une fois de plus que la boxe, non ce n’est pas la « bagarre » ou… pas que!…
    C’est avant tout un art, un art noble.
    Oui je suis en totale adhésion avec ta vision et ton expérience de la boxe Anglaise.
    De plus ? Tu t’appel Emmanuel ! tout comme mon « frère » mon meilleur ami Emmanuel Outin , Picard d’origine et qui, s’il n’était pas parti travailler dans une scierie en côte d’ivoire aurait pu faire une belle carrière professionnel (obtention de sa carte pro juste avant son départ)et par la même faire de moi un boxeur très correcte. Mais… Avec des si…
    Pas de regrets et à chacun sa destinée!
    Pour ma part, plus de nature « Inboxer »j’ai compris sur le tard que je me privais de toute une partie essentielle de la belle boxe des artistes du ring.
    Je te souhaite, Manu « Chinoir »de belles réussites, que ce soit encore dans et ou hors des cordes!
    Vive Rikaans et autre chose aussi !…
    A tu déjà penser à la transmission ? Tes tutoriels sont excellents et je te verrais bien également comme un entraineur potentiellement performant et passionné auprès de nos jeunes pugilistes dans les salles.
    A voir, à méditer…
    Bien à toi.
    Un bel été.
    Miguel Le Bacon

  6. Exactement !! Vous aviez raison tout les 2 !

    Ta boxe et ton style est déjà influencé par la personne avec qui tu auras enfilé les gants pour les premières fois. Forcément au début on ne connait rien, c’est ton premier coach qui te façonne et avec sa boxe.
    Plus tard on se connait mieux, on sait nos qualités et défauts, et on pallie nos défauts tout en les amenant sur nos qualités. Et ce tout fait ton style…

Laisser un commentaire