Le Journal de Boxe : La Catégorie des Poids Lourds [VIDEO]

Hebergeur d'image

Un résumé sur la Catégorie Reine !

Le Journal de Boxe est votre nouvelle chronique écrite et présenté par un fan de Boxe Anglaise pour les fans de Boxe Anglaise ! Ces vidéos seront publiées de manière bimensuelle et vous présenteront les news, rumeurs et résultats du Noble Art avec un humour décalé et des analyses pertinentes.

Continuer la lecture de « Le Journal de Boxe : La Catégorie des Poids Lourds [VIDEO] »

Le Journal de Boxe : Top 5 Dream Fights of 2016 [VIDEO]

Hebergeur d'image

Les combats de Rêve pour l’année 2016 !

Le Journal de Boxe est votre nouvelle chronique écrite et présenté par un fan de Boxe Anglaise pour les fans de Boxe Anglaise ! Ces vidéos seront publiées de manière bimensuelle et vous présenteront les news, rumeurs et résultats du Noble Art avec un humour décalé et des analyses pertinentes.

Continuer la lecture de « Le Journal de Boxe : Top 5 Dream Fights of 2016 [VIDEO] »

Le Mystère des Super-Légers

lucas-matthysse-v-lamont-peterson-20130518-195549-977

La catégorie des super-légers (Light welterweight) est composée de bons boxeurs avec des styles différents. Pourtant, les derniers combats concernant cette catégorie n’arrivent pas à convaincre les fans du Noble Art. Pourquoi ce manque de super-rencontrestandis que tous les éléments sont réunis ? Déchiffrons cette énigme.

Âmes sensibles s’abstenir

Tout d’abordnous allons parler des champions des super-légers et des têtes d’affiche. Petit rappel pour les retardataires : Nous avons Danny « Swift » Garcia (29 victoires dont 17 par KO) Super champion WBA & champion WBC Lamont Peterson (33 victoires dont 17 par KO, 2 défaites et 1 égalité) champion IBF; Jessie Vargas (25 victoiresdont 9 par KO) champion WBA; et Chris Algieri (20 victoiresdont 8 par KO) champion WBO. Ça fait du monde !

L’américain Algieri est prévu pour combattre Manny Pacquiao le 22 novembre et je lui souhaite du courage. Il a déjà prouvé son courage dans son dernier combat face à Ruslan Provodnikovmais même si Pacman a perdu en rapidité et en punch, il reste l’un des meilleurs, et il fera tout pour gagner ce combat afin de pouvoir prétendre à avoir un duel face à Floyd Mayweather. Le mexicain Vargas, comparé à Julio César Chavez, est surement le plus combatif. Toutefois, pour des raisons obscures, ils semblent être mis de côté au profit des autres. Est-il trop dangereux ou n’est-il pas assez expérimenté ? Bonne question, mais nous ne pouvons pas encore répondre même si j’ai ma petite idée.

Time !

C’est parti pour le premier round avec le N°1 de la catégorie des super-légers : Danny Garcia. Le champion a récemment déclaré qu’il voulait prendre les « Best Fighters » de son poids. Étonnant lorsque nous voyons ses récents choix au sujet de ses adversaires.  J’avoue qu’il fallait être courageux ou doté d’ironie pour prendre le tristement classé 77ème de son poids ! Néanmoins, je lui propose cet article comme base de réflexion pour ses prochains combats. « Swift », je te fais une petite dédicace.

Ce jeune Super champion WBA & WBC devrait prouver sa valeur en combattant des boxeurs dignes de ce nom. Au lieu de ça, il enchaine les victoires peu convaincantes (Zab Judah et Lucas Matthysse)  et une victoire controversée (Mauricio Herrera). Certes la WBC a ordonné que son prochain duel se fasse contre l’ukrainien Viktor Postol (26 victoiresdont 11 par KO), mais je ne pense pas que ce combat lui pose de véritables problèmes. De plus, j’hésite à prédire (il m’arrive d’entrapercevoir l’avenir) qu’il sera le potentiel futur adversaire de Floyd Mayweather Jr pour 2015. C’est pour cette raison qu’il serait protégé et sur-médiatisé.

Round 2

Continuons sur une note d’humour en nous intéressant au célèbre « Mayweather Jr« , N°6 des super-légers, Adrien Broner (29 victoires dont 22 par KO et 1 défaite). Celui qui a appelé son « Big Bro » pour le venger du méchant Marcos Réne Maidana. Je ne me souviens pas avoir autant jubilé après avoir vu The Problem trouver The Solution avec ces 2 magnifiques KO lors de sa confrontation contre El Chino ! Mais ne nous égarons pas dans le sarcasme.

Broner est lui aussi un bon boxeur. Cependant, il enchaîne les combats sans intérêts sans prouver son efficacité (Paul Malignaggi, Carlos Molina et Emmanuel Taylor), et il explique dans une récente vidéo qu’il ne prendra pas Danny Garcia. La raison ? Trop tôt. Il fait aussi une photo le 25 août où il suppose un futur combat contre Lamont Peterson. Mais tout ceci est une blague…Comme lui.

L’homme qui est annoncé comme le nouveau Money a juste hérité de son égocentrisme, mais n’aura jamais son talent. Peut-être que le Dieu de la Boxe devrait organiser un combat contre Matthysse pour lui redonner de l’ordre dans ses idées ?

King Pete

Sans transition, le classé N°3 chez les super-légers, Lamont Peterson est peut-être celui qui a le plus de cœur. Orphelin avec son petit frère, vivant dans la rue pendant leur enfance et adopté à l’âge de 10 ans par son futur entraîneur Barry Hunter, digne d’un synopsis de film. Bref, de par son histoire, il mérite d’atteindre le prestige titre de champion du monde.

Toutefois, il est moins solide que les autres, et il a eu de la chance que son titre ne soit pas mis en jeu lors de son duel contre Matthysse. Enfin, des rumeurs circulent sur une unification de titres WBC, WBA et IBF avec Swift, mais je n’y crois pas. Je pense que Danny est prévu Floyd. Puis Peterson a une technique assez bonne pour être dangereux pour lui. Donc quelle sera la suite pour King Pete ? Nous le saurons bientôt.

C’est le côté Obscur de la Force

À présent, ouvrons les portes des ténèbres pour nous aventurer sur la voie de la vérité, et ainsi découvrir les Underdogs de la catégorie des super-légers.

Commençons par le boucher Ruslan Provodnikov (23 victoires dont 16 par KO, et 3 défaites), alias l’homme contre lequel même si tu gagnes, tu finis avec une grosse tête ! Ce cogneur avec le sourire est un boxeur qui estime avoir fini son travail uniquement si votre visage ressemble à celui de Bibendum Chamallow.

C’est un vrai battant mais personne ne parle de lui ou ose prononcer son nom dans sa catégorie. De plus, c’est un protégé de Freddie Roach alors j’avoue ne pas comprendre pourquoi il est placé en tant que boxeur de seconde zone… Seul l’avenir nous le dira encore une fois.

La Máquina !

Le meilleur pour la fin, N°2 de son poids, le rouleau compresseur argentin Lucas Martin Matthysse. Le boxeur qui porte les espoirs de tous les fans pour rétablir l’équilibre chez les super-légers. Il est celui qui mérite les titres de champion du monde.

Après s’être fait voler 2 fois contre Zab Judah et Devon Alexander, et après sa défaite face à Garcia, il montre encore plus d’agressivité et de puissance que lors de ses combats précédents. Il est l’homme de sa catégorie et ses récentes victoires sont là pour prouver sa valeur en tant que guerrier. Qu’attendons-nous pour voir Garcia vs Matthysse II ? Les fans veulent des grands combats, et en ont assez des accords entre les promoteurs et boxeurs ! Faites nous rêver !

Conclusion ?

Pour finir, cette nouvelle mode de la Business-Boxe commence à avoir raison de mes idéaux dans ce sport. Les groupes de promotions, les multiples fédérations, les chaînes télévisées, tout ce petit monde composé de bonhommes qui ne s’intéressent pas aux valeurs de la boxe, mais uniquement au fric qu’ils peuvent se faire, vont me rendre aigri.

Le Noble Art est l’un des sports les plus beaux au Monde, et cette article n’est qu’un exemple parmi d’autres de tous les points négatifs de ce sport. Pourquoi ce ne sont pas les plus méritants qui sont au premier plan ? Pourquoi certains sont plus protégés que d’autres ? Qui décident des futurs stars de la boxe anglaise ? A vous de juger.

PS :Un petit cadeau pour tous les lecteurs =)

Cotto vs Golovkin ? Un futur possible orchestré par la WBC

Reconocimiento-MC7

 

Le 18 octobre 2014, l’invaincu kazakh Gennady Golovkin affrontera le boxeur mexicain Marco Antonio Rubio pour la ceinture de « Super » champion du monde WBA des poids moyens, mais aussi pour le titre WBC par « intérim » de la catégorie. Avec ce combat d’unification, Golovkin pourra s’ouvrir la voie vers de nouveaux horizons plus attendus.

La semaine dernière, l’annonce est tombée comme une bombe sur la planète boxe. La fédération de la World Boxing Council (WBC) a officiellement annoncé que le « vrai » champion WBC des poids moyens, le boxeur portoricain Miguel Cotto (39 victoires, dont 32 par KO, et 4 défaites) devra défendre obligatoirement son titre fraîchement acquis contre le vainqueur du duel entre Gennady Golovkin (30 victoires, dont 27 par KO) et Marco Antonio Rubio (59 victoires, dont 51 par KO, 6 défaites et 1 égalité).

La WBC a très bien joué ses cartes pour arriver à ce résultat. Rubio étant le champion du monde WBC par intérim (soit un presque champion), si « GGG » gagne ce combat, il deviendra alors l’aspirant obligatoire WBC de la catégorie des poids moyens. Golovkin pourra donc croiser les gants avec le boxeur portoricain qui n’est pas considéré comme un vrai poids moyen naturel. De plus, sa précédente victoire contre le vétéran argentin Sergio Martinez, reste sujette à une certaine polémique lorsque nous connaissons les multiples blessures du boxeur argentin.

Une question d’argent … Ou de crainte ?

Entraîneur de Miguel Cotto, Freddie Roach a avoué avoir été impressionné par le cogneur kazakh lors de sa dernière prestation contre le boxeur britannique Daniel Geale. Toutefois, le nom de Golovkin n’a jamais été prononcé par Cotto ou Roach lors d’interviews concernant les futurs combats du boxeur portoricain. Pourquoi ? La raison officielle est qu’un combat contre Gennady Golovkin ne serait pas rentable en terme de ventes Pay-Per-View (payer pour voir). Malgré sa grande dangerosité et sa première place dans les classements mondiaux de la catégorie des poids moyens, le cogneur kazakh Gennady Golovkin n’est pas reconnu à sa juste valeur dans le pays de l’oncle Sam.

Miguel Cotto serait alors plus susceptible de s’orienter vers une opposition contre le jeune boxeur mexicain Saul Alvarez. Il est clair que l’engouement d’une opposition entre Cotto et Golovkin serait moins important qu’un duel entre Cotto et Alvarez, quoi que la tendance est doucement entrain de changer dans les opinions des Fans. En effet, les qualités du Super Champion WBA traversent les continents et choquent les esprits.

Cependant, la WBC vient en héroïne contrecarrer les plans machiavéliques des vils promoteurs. Si « GGG » remporte son futur duel (je mise ma voiture sur sa victoire), il restera 2 choix pour le boxeur portoricain. Affronter le rouleau compresseur kazakh et faire un grand combat que les initiés du Noble Art attendent avec impatience, soit la voie honorable. Ou bien abandonner sa ceinture WBC des poids moyens et affronter « Canelo » dans une catégorie intermédiaire, afin de prendre un gros billet avant une retraite bien méritée avec une certaine amertume, soit la voie du couard.

La pression de « GGG » grandit au sein de la catégorie des poids moyens et un arrêt soudain de la carrière de Cotto ne semble pas envisageable. Quelle voie choisira d’emprunter Miguel Cotto pour son avenir ? L’argent ou une gloire infinie ?