Rosado et Stevens font match nul [VIDEO]

GettyImages-468645846.0

L’organisation du Big Knockout Boxing (BKB) effectuait son deuxième événement avec comme combat principal, le choc de « bourrin » entre les deux boxeurs américains Gabriel Rosado et Curtis Stevens, samedi soir, lors d’un événement au Mandalay Bay à Las Vegas (États-Unis).

Le boxeur américain Gabriel Rosado défendait pour la première fois son titre de la BKB face à son compatriote Curtis Stevens. Les deux boxeurs sont connus pour être des combattants très agressifs. À la fin de ce combat de 7 rounds de deux minutes, Gabriel Rosado et Curtis Stevens ont terminé sur un match nul avec un score de 69-63 en faveur de Stevens et deux scores nuls de 66-66.

Lire plus de Rosado et Stevens font match nul [VIDEO]

Big Knockout Boxing, un nouveau concept surprenant [VIDEO]

628x471 (1)

La boxe anglaise va si mal qu’un nouveau concept pugilistique vient de naître. Ce nouveau concept s’appelle Big Knockout Boxing ou BKB. Créé par Bruce Binkow qui à longuement travaillé avec l’écurie Golden Boy Promotions, le Big Knockout Boxing a pour but de révolutionner l’industrie des sports de combat.

Pour révolutionner la boxe anglaise, Bruce Binkow a décidé de réduire le ring en un petit cercle sans cordes, telle une petite arène de gladiateurs. Le Big Knockout Boxing à pour but de fabriquer des oppositions qui auront de fortes chances de se terminer avant la limite. Mettez deux gros frappeurs sur une petite surface et vous êtes sûr de ravir les fans de bagarre.

Deux mules dans un enclos

Le ring est deux fois plus petit qu’un ring de boxe normal et il n’y a pas de cordes pour retenir les combattants. Si l’un des deux boxeurs posent le pied hors du cercle, il perdra des points. Pour multiplier les chances de knock-out, les combattants sont équipés de gants de boxe à 8 onces, ce qui est réservé aux petites catégories en boxe anglaise.

La première réunion du Big Knockout Boxing mettait en avant un duel entre deux boxeurs professionnels connus pour être des rentre-dedans : Gabriel Rosado et Brian Vera. Surnommé « King », Rosado a cumulé quatre défaites consécutives, dont une défaite controversée contre J’Leon Love qui fut transformée en no-contest, mais ce dernier a montré d’excellentes qualités d’encaisseur lors de ses derniers combats. De l’autre côté, Brian Vera est le dernier adversaire de Julio César Chavez. Le premier main-event du Big Knockout Boxing fut remporté par Gabriel Rosado qui l’emporta par KO à la sixième reprise (vidéo ci-dessous).

J’ai bien du mal à me délecter de ce concept inélégant et barbare. La boxe perd du terrain par rapport à d’autres sports de combat, dont le Free-Fight qui a su attirer le public avec de grandes fédérations tels l’UFC et le Bellator. Changer les règles de la boxe anglaise en modifiant un ring ne changera rien au problème. Au mieux cela rendra ce sport plus vulgaire qu’il est.

Pourquoi ne pas réduire les fédérations mondiales pour avoir de vrai champion du monde ? Pourquoi ne pas obliger les détenteurs des titres de champion du monde à défendre immédiatement leurs ceintures contre leurs challengers obligatoires ?

Néanmoins, le Big Knockout Boxing, sport hybride entre le Free-Fight par son infrastructure et la boxe ne semble pas être considéré par les fédérations mondiales de boxe anglaise. Il ne permettrait pas aux boxeurs de monter dans les multiples classements mondiaux.

Et vous qu’en pensez-vous ?