MON PREMIER KO (AUTO ANALYSE)

DAMN…!!

Analyse de ma premiere compétition au poids mi-lourds en boxe anglaise (amateur). Un combat perdu par K.-O à la troisième reprise. RIKAANS 👉 http://bit.ly/2jq2x4e

Lire plus… MON PREMIER KO (AUTO ANALYSE)

Hassan N’Dam sorti au premier tour

hassan-ndam-jo

Borges domine N’Dam aux points

Ex-champion du monde des poids moyens chez les pros, le boxeur franco-camerounais Hassan N’Dam a été éliminé au premier tour de ces jeux olympiques de Rio face au jeune brésilien Michel Borges, samedi, en seizièmes de finale des poids mi-lourds (81 kg).

radius-wraps-rikaans-boxe-bandages-bandes copie Lire plus… Hassan N’Dam sorti au premier tour

Tony Yoka en finale des championnat du monde amateur [VIDEO]

Tony Yoka

Tony Yoka en finale

Membre de l’équipe de France de boxe amateur, Tony Yoka s’est qualifié pour la finale des championnats du monde de boxe amateur dans la catégorie des poids super-lourds après avoir battu le boxeur britannique Joseph Joyce aux points (30-27, 30-27, 29-28), lundi soir, à Doha (Qatar).

Lire plus… Tony Yoka en finale des championnat du monde amateur [VIDEO]

Je boxe: Samir Isbikhene [VIDEO]

HapaxFilm-2

Ce court pilote décrivant l’état d’esprit d’un jeune boxeur est la première pierre d’une longue enquête documentaire en cours de réalisation. L’objectif est de mettre en lumière l’acharnement quotidien et les sacrifices consentis par les boxeurs dans un contexte particulièrement précaire pour cette discipline.

Si aujourd’hui, en France, les rêves de gloire et de fortune sont plus incertains que jamais, le témoignage de Samir permet de comprendre ce qui motive malgré tout les boxeurs. Comprendre qu’on ne fait pas de la boxe par hasard. Qu’au delà d’un sport, d’un simple loisir, c’est surtout un moyen de continuer un combat débuté en dehors du ring : « Dans la vie moi je boxe, au sens propre et au sens figuré : ma vie c’est un combat. »

Pour suivre l’avancement de cette enquête :
https://www.facebook.com/hapaxfilms

HapaxFilm-3

HapaxFilm-4

HapaxFilm-5

HapaxFilm-10

HapaxFilm-11

HapaxFilm-6

HapaxFilm-8

HapaxFilm-7

HapaxFilm-9

 

Ma Vie De Boxeur Amateur [VIDEO]

manu

Voilà plus de six ans que certains me connaissent sous le pseudonyme de Chinoir, mais peu savent qu’avant d’être un blogueur passionné de boxe anglaise, je fus un boxeur amateur provenant du ring de Massy.

Oui, voila maintenant un an que je n’ai plus combattu à cause d’un manque de temps due à la création de la marque vêtement de boxe Rikaans qui devrait bientôt voir le jour,  mais cela fait bien huit ans que je pratique ce sport de combat.

Le jour de mes 18 ans,  je me suis pris de passion pour le noble art. Parti au départ pour « casser des bouches »,  j’ai tout de suite compris que ce sport était plus qu’un sport de « castagne »,  mais un sport de partage, de courage face à ses peurs et surtout un sport de dépassement de soi.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce sport m’a permis de me canaliser. En effet, à l’époque,  je fus un enfant hyper-actif,  l’énergie dépensée à la salle pour atteindre mes objectifs personnels en tant que boxeurs m’empêchait de « m’embrouiller » à l’extérieur.

De mon vrai nom, Emmanuel, j’ai à mon actif 21 combats (si je ne me trompe pas), 14 victoires (4 avant la limite) et 7 défaites (2 avant la limite). Durant mes huit années de boxe anglaise,  j’ai pu remporter un critérium des espoirs (-10  combats) et la coupe des Hauts-de-Seine en 2012.

Je ne vais pas vous expliquer toutes les belles souffrances que j’ai enduré durant ma petite « carrière » de boxeur amateur (les régimes, mes multiples douleurs physiques et psychiques et les régimes :D), mais voilà un résumé de mon histoire avec trois combats qui m’ont marqué.

L’excès de confiance !

Voici le combat le plus marquant de mon parcours en tant que boxeur amateur. Ce combat fut mon premier combat dans la catégorie des poids mi-lourds (-81 kg). Le combat se passa dans le royaume de la boxe anglaise dans l’Ile-de-France, le Gymnase Max Rousié situé à la Porte Pouchet, à Paris dans le 17éme arrondissement. Ce gymnase assez rustre accueille les principale compétion dans l’Ile-de-France (challenge du 1er round, critérium ou championnat d’Ile-de-France).

Lors de ce combat, j’affrontais un adversaire plus grand que moi et plus imposant. À l’époque, nous combattions pour le critérium des espoirs.

Après un round d’adaptation, j’ai pu trouver mes marques et toucha très facilement mon adversaire, trop même, car au fur et à mesure des coups portés au visage de mon adversaire, je pris confiance. Cet excès de confiance me poussa à prendre des risques, notamment avec l’inexistence de ma garde et la répétition de la même combinaison de coups qui entrèrent comme dans du beurre (pas de retrait, droite et crochet du gauche).

Malheureusement pour moi, au dernier round, je pris un black-out. Mon adversaire trouva l’interrupteur et m’envoya au tapis. Je fus arrêté par l’arbitre, malgré mon envie de combattre. L’année suivante, je gagna ce critérium.

Ce combat eut lieu en juin 2009, lors d’un championnat d’Europe de Malik Bouziane qui défendait son titre pour la première fois contre le boxeur belge Carmelo Ballone. Ce combat fut mon deuxième combat dans la catégorie des poids mi-lourds, mais mon dixième combat en tant que boxeur amateur.

Ce combat m’avait marqué, car j’avais la crainte de me prendre un nouveau K.-O. Il est particulièrement difficile pour un boxeur de remettre les pieds sur un ring, après avoir subi un knock-out. Comme vous pouvez le voir, ma garde est plus haute que dans la précédente vidéo.

Dernière année, la plus belle…

Mon dernier combat eut lieu en avril 2012. Cette année,  je fis ma meilleure saison. Je gagna la première coupe des Hauts-de-Seine en envoyant deux adversaires au tapis.  Je me sentis poussé des ailes, jusqu’à me « bousiller » le poing droit sur le haut du crâne de l’un de mes adversaires (vidéo ci-dessus). Ce tournoi me permit aussi de prendre ma revanche sur un adversaire qui m’avait vaincu en demi-finale des championnats d’Ile-de-France.

Par la suite, je perdis sereinement mon dernier combat dans le tournoi des ceintures Montana,  contre un adversaire allemand très expérimenté (70 combats). Lors de ce combat, la douleur,  la répétition des duels qui s’enchaînèrent  et mon inexpérience ne m’ont pas permis de vaincre ce boxeur allemand.

Fin de ma vie de boxeur pour d’autres objectifs 

Ce petit article autobiographie permettra à certains de voir que l’homme qui écrit chaque jour des articles dans le blog Tout Sur La Boxe n’est pas qu’un geek à lunette qui se cache derrière son clavier,  mais un boxeur avant tout. Je ne pense pas pouvoir dire, si je retournerai sur un ring, mais cette idée d’article est un bon moyen de me fermer une page (bonne question ?).

Parallèlement à la rédaction du blog Tout Sur La Boxe, je me suis engagé vers un autre objectif qui me prend à cœur. J’ai décidé de créer une marque de vêtement qui ciblera les fans de boxe anglaise, s’appelant Rikaans.

Après plusieurs plus de huit mois de travail,  pour la conception des illustrations, la recherche des fournisseurs et pleins d’autres choses qui nous furent mal à la tête,  nous sommes aux portes de la naissance de ce grand projet. Nous espérons que vous serez là pour nous soutenir comme vous l’avez toujours fait depuis toutes ses années.

France 2 Enquête Sur Les Cas de Tricheries Dans La Boxe Amateur [VIDEO]

Le week-end dernier, la chaine France 2 a diffusé dans son émission sportive « Stade 2 » un reportage dans lequel d’anciens responsables et des arbitres internationaux accusent l’Association Internationale de Boxe Amateur (AIBA) de tricheries récurrentes, notamment lors du tournoi international des Jeux olympiques de Londres.

Il est vrai que ces J.O furent l’une des plus grandes mascarades que j’ai pu voir dans ma courte vie avec de multiple cas de victoires invraisemblables, dont celle de le boxeur azerbaïdjanais Magomed Abdulhamidov face au boxeur japonais Satoshi Shimizu.

Les J.O ont créé l’émoi du public français qui vit leurs deux boxeurs français Alexis Vastine et Nordine Oubaali perdent au pied du podium, malgré une domination de lors de combat. En visionnant cette enquête, on apercevoir Vastine pansé ses blessures lors d’un entrainement avec l’équipe nationale de lutte. Le français semble encore meurtri par sa défaite qui pourrait le pousser à mettre fin à sa carrière en tant que boxeur.

Les juges arbitres internationaux Manuel Lorente et Patrick Baillevet accusent nommément les instances dirigeantes de l’AIBA qui ont organisé ce tournoi olympique de boxe anglaise de mettre la pression aux juges-abrite, « On vous dit, attention, tu juges ce combat-là, fais très attention. (…) On accuse les juges arbitres, mais ça n’est pas eux qui trichent. Il y a des gens au-dessus. »

Rudel Obreja qui fut vice-président de l’AIBA, lui, affirme clairement un trafic de médailles olympique en échange de grande somme d’argent, le trafic profiterait d’abord aux dirigeants de l’AIBA.

Le journaliste Arnaud Romera continue l’enquête en interrogeant le président de la fédération française de boxe (FFboxe) et vice-président de l’AIBA, Humbert Furgoni qui reconnaît via une caméra cachée que « la France n’a pas eu de médaille olympique, car elle n’est pas assez riche pour avoir une influence internationale importante. »

Ce reportage avait-il une grande importance ?

En apprenant la diffusion de ce reportage, je me suis posé la question de l’utilité de cette enquête sur une chaîne généraliste. On sait que la boxe anglaise est très peu diffusée dans le monde audiovisuel français et qu’il y a rarement des occasions de voir notre sport vivre à travers nos écrans de télévision.

Ce documentaire avait surement une bonne attention, mais j’ai eu le présentement que cette enquête n’était qu’une vidéo sautant sur le buzz qu’a apporté les pleures du boxeur français Alexis Vastine.

Malgré une recrudescence de ces cas de tricherie, ce documentaire aidera t-il à sauver notre sport sur le plan international, mais surtout sur le plan national ?

« Détruire pour construire ou détruire pour laisser mourir ? »

France Télévision apporte un reportage choc, mais est-ce qu’elle apportera des éléments pour médiatiser la boxe en France. Cette enquête dans les bas fond de la boxe amateur a-t-elle un grand d’intérêt pour des téléspectateur lambda ?