Klitschko vs Wilder : Le Combat Pour Le Titre WBC A Déjà Eu Lieu

Deontay Wilder et Wladimir Klitschko
Deontay Wilder et Wladimir Klitschko

Décidément, à défaut d’un niveau relevé de l’adversité, la catégorie des lourds n’arrête plus de faire parler d’elle depuis le retrait pour des raisons politiques de Vitali Klitschko.

Suite au championnat du monde WBC des lourds entre Bermane Stiverne et Chris Arreola, Deontay Wilder, en tant qu’aspirant obligatoire au titre WBC, doit affronter le nouveau champion du monde.

Mais voilà,  Don King avait mis les choses au clair lors de la conférence de presse d’après combat où il avait dit qu’il n’écartait pas la possibilité que Stiverne fasse une défense optionnelle de son titre  avant de s’occuper de son aspirant obligatoire.  Ajouté à cela, Wladimir Klitschko avait demandé à la WBC s’il pouvait avoir l’opportunité de se battre contre le gagnant du combat entre Stiverne et Arreola.

Et voilà la réponse de Mauricio Sulaiman :« Le Challenger officiel est Deontay Wilder. Cependant, nous avons reçu des lettres vraiment spéciales de la part de Vitali Klitschko et Wladimir Klitschko. Nous allons donc entrer en communication avec le comité de direction, afin que nous soyons en mesure de prendre les décisions les plus éclairées. Il faut tenir compte du challenger officiel  Wilder, des prétendants aux titres que sont Perez et Jennings, mais il y a toujours la possibilité que le gagnant de ce combat du 10 Mai, affronte Wladimir Klitschko dans un combat historique mettant à l’enjeu les quatre titres majeurs ».

Nouveau rebondissement dans cette affaire, Deontay Wilder a fait savoir qu’il pourrait laisser le champ libre pour ce combat  d’unification entre  Klitschko et Stiverne sous certaine condition. En effet, comme l’a rappelé par la suite le président de la WBC, Mauricio Sulaiman:

« Pour le moment, il n’y a que Wilder qui puisse convenir une entente avec lui (Stiverne). Wilder est l’aspirant obligatoire et la seule façon de concrétiser, dans un premier temps, un combat Klitschko-Stiverne, c’est avec le consentement de Deontay Wilder. Nous nous basons entièrement sur les règlements mis sur place, lors de la convention de la WBC à Bangkok, en 2013, et nous avons toujours appliqué systématiquement les règlements. »

Ce à quoi, Deontay Wilder a déclaré:  « On m’a fait part de la même chose, soit du fait que Klitschko veut se battre contre Stiverne. Mais je suis l’aspirant obligatoire au titre WBC, et la situation demeure toujours la même en ce moment. Un fait à propos d’être mis temporairement à l’écart pour une somme d’argent est que j’ai souvent été témoin que les boxeurs se contentent se faire de l’argent facile en laissant les autres se battre entre eux. Ceci étant dit, vous savez que dans mon cas … Ils devront nécessairement me soumettre un montant d’argent significatif pour que j’accepte de me tasser. Nous pouvons parler d’une somme tournant autour des 10 millions de dollars. S’il en est autrement, il ne sera pas question pour moi de rester à l’écart. C’est aussi simple que ça. »

Voilà donc la condition de Wilder qui a mérité sa place de challenger officiel lors de son combat éliminatoire WBC face à Malik Scott en mars dernier. Pour l’instant, il est toujours en lice pour combattre Stiverne pour le titre, et il a conclu: « Tout au long de mon cheminement,  j’ai attendu tellement longtemps pour avoir cette opportunité de devenir Champion du monde et de m’approprier la ceinture. Aussi, je tiens à réaliser mon rêve et à confirmer ce que beaucoup de gens prétendent à mon sujet. »

Voilà qui fait que la succession de Vitali Klitschko au titre suprême de champion du monde des poids lourds WBC est belle et bien disputée en coulisse avant même de monter sur le ring.