DiBella et 50 Cent Acquièrent Les Droits du Doc’ « TAPIA » [VIDEO]

TAPIA

Le rappeur/promoteur Curtis Jackson, plus connue sous son nom de scène « 50 Cent », et le promoteur Lou DiBella ont acquis les droits du documentaire s’intitulant « TAPIA ». Ce passionnant documentaire trace la vie du quintuple champion du monde, le boxeur américain Johnny Tapia, mort le 27 mai 2012.

La nouvelle société de production de DiBella (BK Blu Productions) et de 50 Cent (G-Unit Film) ont décidé de présenter ce documentaire au Los Angeles Film Festival le 15 juin au Regal Cinemas.

Produit par les deux cinéastes américains Eddie Alcazar et Andrea Monier, « TAPIA » risque de ne pas laisser insensibles les jurys de ce festival.

TAPIA_2 TAPIA_3 TAPIA_4

L’Année 2012 A Tenu Ses Promesses [VIDEO]

Capture d’écran 2012-12-30 à 23.50.51

L’année 2012 a satisfait les fans de boxe anglaise. Prévu pour être une année « apocalyptique », l’année 2012 a créé plusieurs surprises, dont le déclin dramatique du « géant » philippin Manny Pacquiao sous les coups du guerrier mexicain Juan Manuel Marquez.

Cette année a permis aussi à des jeunes boxeurs de se révéler comme le champion WBA et WBC des poids super-légers, le boxeur américain Danny Garcia qui expédia sur les carreaux le boxeur britannique Amir Khan et le boxeur mexicain Leo Santa Cruz (23-0-0) qui prit la ceinture IBF des poids coqs en la conservant après trois défenses consécutives.

Cette année aurait aussi permis au vétéran argentin Sergio Martinez d’obtenir le titre de champion WBC des poids moyens, après un combat prodigieux contre le jeune invaincu Julio César Chavez Jr. Cette victoire permit au boxeur argentin d’être désigné comme le « roi » de la catégorie des poids moyens.

« Le temps passe et la mort vient. »

Cette année aura aussi fait pleurer certains avec la mort du mentor de Muhammad Ali, Angelo Dundee, de l’entraineur de Wladimir Klitschko, Emanuel Steward et d’autres boxeurs d’exception comme la légende de la boxe amateur, Teófilo Stevenson, le courageux sud-africain Corrie Sanders, le « bad boy » américain Johnny Tapia et le controversé portoricain Héctor Camacho.

Bonne année 2013…

Voici un récapitulatif de cette année mouvementée avec le résumé des combats qui en marqués l’année 2012.

Bonne année 2013 à tous… 😉

Capture d’écran 2012-12-31 à 00.26.35

Capture d’écran 2012-12-30 à 23.52.37

Capture d’écran 2012-12-31 à 00.26.59

Shiloh Fernandez Dans Un Biopic Sur Johnny Tapia

L’américain Johnny Lee Tapia, quintuple champion du monde de boxe dans trois catégories de poids, va bientôt faire l’objet d’un biopic. Décédé en mai dernier, à l’âge de 45 ans, le sportif devrait être interprété par l’acteur et mannequin américain Shiloh Fernandez plus connu pour son rôle dans le chaperon rouge réalisé par Catherine Hardwicke.

Mi Vida Loca

Le projet a été envoyé au réalisateur Eddie Alcazar, qui a déjà dirigé un documentaire sur la vie de Johnny Tapia. Le boxeur a eu un incroyable parcours en tant que boxeur, mais ce dernier eut une vie particulièrement chaotique : son père a été assassiné avant sa naissance et sa mère a été kidnappée, violée et tuée de 26 coups de tournevis quand il avait 8 ans. Un an plus tard, Tapia commença à pratiquer la boxe anglaise.

Tapia a longuement lutté avec sa dépendance à la cocaïne. À 40 ans, l’américain fut une overdose, son beau-frère et son neveu furent tués dans un accident de voiture sur le chemin pour lui rendre visite à l’hôpital.

Récemment, la femme a annoncé officiellement dans une conférence de presse via l’autopsie de son défunt mari que sa mort n’était pas liée à l’abus de drogues, mais à une insuffisance cardiaque due à une hépatite C.

Johnny Tapia N’est Pas Mort D’overdose

L’ancien champion du monde dans trois catégories Johnny Tapia serait mort d’une maladie cardiaque et non d’une overdose. Sa veuve, Teresa Tapia a déclaré la nouvelle mercredi dernier afin de protéger la dignité de son défunt mari.

S’exprimant au gymnase du défunt boxeur d’Albuquerque, Teresa Tapia a déclaré que le rapport de l’autopsie a révélé que la mort de Johnny fut le résultat d’un problème cardiaque causé par l’apparition de l’hépatite C, probablement contractée à la suite de ses nombreux tatouages.

Mme Tapia a partagé le rapport de l’autopsie nouvellement délivré aux journalistes lors d’une conférence de presse. La femme de Johnny souhaitait balayer les mythes autour de son mari qui a combattu longuement dans le passé contre sa dépendance à la cocaïne.

Sa vie fut également marquée par une horrible tragédie. A ses huit ans, la mère de Tapia fut poignardée de 26 coups de tournevis et laissée pour morte. En mai dernier, Johnny Tapia est retrouvé mort à l’âge de 45 ans à son domicile. Selon le rapport de la police d’Albuquerque, une bouteille de Pepto-Bismol (destiné à soulager des malaises gastriques courants) et plusieurs pilules ont été aperçues près du corps de Tapia.