Tony Yoka fera son premier combat le 2 juin

Yoka fera ses premiers pas chez les pros

Champion olympique des jeux olympique de Londres, le français Tony Yoka devrait effectuer son premier combat chez les pros, le 2 juin prochain, au Palais des Sports Porte de Versailles à Paris (France).

L’information a été confirmée par l’écurie Ringstar Sports, dirigée par l’américain Richard Schaefer. Cependant, il ne semble pas que Tony Yoka ait un adversaire défini pour le moment.Le jour à venir nous permettra certainement de clarifier la situation vis-à-vis de son premier opposant en tant que boxeuse professionnelle. L’information connue sera que Tony Yoka effectuera un combat en six rounds de trois minutes.

À 24 ans, Tony Yoka tentera une nouvelle objectif dès à présent, c’est-à-dire, devenir le premier champion du monde des poids lourds. Le chemin est long et un gros poids est sur ses épaules. Néanmoins, le français semble avoir pris les bonnes décisions en collaborant avec l’entraineur Virgil Hunter, qui entraîne aussi Andre Ward, champion du monde WBA, WBO et IBF des poids mi-lourds.

Tony Yoka montera sur le ring le 2 juin prochain

Yoka remonte en scelle 

Médaillé d’or des Jeux Olympiques de Rio, le français Tony Yoka a repris l’entrainement pour se former à un premier combat en tant que boxeur professionnel le 2 juin prochain. Le nom de l’adversaire n’a pas encore été indiqué.

Lire plus… Tony Yoka montera sur le ring le 2 juin prochain

David Haye rejoint le promoteur de Tony Yoka

Haye rejoint Schaefer

Hayemaker Promotions, écurie de l’anglais David Haye et l’écurie du promoteur du boxeur français Tony Yoka, médaillé d’or des J.O de Rio,Richard Schaefer, Ringstar Promotions se sont réunis pour former une nouvelle société de promotion, s’appellent Hayemaker Ringstar, qui se focalisera sur la scène britannique, afin de concurrencer le leader anglais, Matchroom Sport, détenu par Eddie Hearn.

Lire plus… David Haye rejoint le promoteur de Tony Yoka

Bernard Hopkins : Un avenir incertain avec Golden Boy Promotion

Que fera Bernard Hopkins, après le retrait de Richard Schaefer de l'écurie Golden Boy Promotions ?

 

Après une dizaine d’années plus ou moins mouvementées entre Richard Schaefer et Oscar De La Hoya au sein de l’écurie Golden Boy Promotions, la mésentente sur plusieurs points dont le rapprochement avec Bob Arum et Top Rank Promotions a débouché sur la démission de Richard Shaefer et par la même occasion au retrait de Floyd Mayweather Jr.

La légende vivante Bernard Hopkins, champion WBA et IBF des poids mi-lourds, a livré le fond de sa pensée: « Il sera extrêmement difficile pour Golden Boy de maintenir ou d’accroître sa crédibilité sans la présence à ses côtés de Richard Schafer. »

Rappelons qu’Hopkins est un partenaire minoritaire de GPB et a déclaré qu’il n’avait pas encore décidé avec qui il allait travailler dans les prochains mois : « Un gars comme Richard, et laissez-moi vous dire que nous n’avons pas été en accord sur tout, ne peut aucunement être remplacé. Et je le répète Richard Schaefer ne peut pas être remplacé. Les choses vont continuer à avancer autant que possible pour Golden Boy, mais ce ne sera plus aussi bien géré. Richard est un type autoritaire, lorsque c’est le temps de se montrer autoritaire, mais il est aussi juste lorsque c’est le temps de l’être. Il est difficile de trouver des individus comme ça dans l’industrie de la boxe. Il est l’un des joueurs les plus grands et les plus respectés que l’on a ici. Même les gens qui ne se soucient pas de lui au niveau personnel, lui accordent tout de même beaucoup de respect, dû au fait qu’il a toujours été apprécié pour son excellent travail. »

Et il a ajouté: « Pensez-y un peu. Qui a véritablement dirigé Golden Boy ? Il ne s’agit de rentrer au bureau une ou deux fois par année. Qui était là en train de s’occuper des affaires de Golden Boy sur une base quotidienne ? Oscar est en pourparlers avec des personnes. Il s’est présenté au camp de Canelo. Ok . Il essaie de se refaire des liens avec son ancien rival Arum. Il a enterré la hache de guerre. Très bien, mais en faisant tout ça, est-ce vraiment surprenant que Richard prenne une telle décision? La seule chose surprenante est que le conflit ait persisté très longtemps avant que survienne la rupture. »

La plus grande surprise provenant de Bernard Hopkins pourrait être qu’il rejoigne Richard Schaefer :

« Je ne suis pas sous contrat avec Golden Boy. Personne ne m’a demandé de les suivre ou de rester avec Golden Boy. J’ai ma propre équipe, une équipe distincte. Lorsque tout sera dit et fait, c’est à ce moment que je vais évaluer la situation pour enfin décider ce qu’il y a de mieux à faire pour Bernard Hopkins. J’ai l’intention d’être juste envers tout le monde, mais je dois dans un premier temps penser en fonction de ce qui est le mieux pour moi. C’est crucial de faire le  « bon move », à savoir si je dois me joindre à Richard ou à Oscar. J’ai travaillé très dur pour aboutir où j’en suis actuellement. C’est pourquoi, je n’envisage pas de faire autre chose ».  Et il a ajouté: « Mais, peu importe la direction que je prendrai, cela ne remet pas en question le fait que je remonterai sur le ring pour remporter un autre titre. Je veux continuer d’unifier les titres de la division des mi-lourds, et avec deux titres en ma possession, je suis encore mieux positionné pour accomplir cela, malgré tout ce remaniement. Je pourrais même me charger moi-même de la promotion de mon prochain combat. Ça ne serait pas une décision prise sur le coup de l’émotion. Je compte donc m’aligner avec les meilleurs et les plus futés et avec ceux qui pourront m’apporter le plus d’avantages au stade actuel de ma carrière. »

Et Bernard Hopkins a conclu : « Je n’ai pas de contrat avec Al Haymon, mais j’aimerais bien en avoir un avec lui, parce que il connait le monde des affaires et il sait reconnaître les choix éclairés, ce qui te permet de retrouver dans une situation favorable. »

Schaefer quitte Golden Boy Promotions

Richard Schaefer ne dirigera plus Golden Boy Promotions
Richard Schaefer ne dirigera plus Golden Boy Promotions

Richard Schaefer a décidé de mettre un terme à sa collaboration avec le promoteur américain Oscar De La Hoya dans la direction de l’écurie Golden Boy Promotions. La raison de ce retrait serait une dispute impliquant le promoteur rival Bob Arum à l’invaincu américain Floyd Mayweather Jr.

L’ancien banquier suisse Richard Schaefer fut pendant plus de dix ans le président et le chef de la direction du groupe Golden Boy Promotions. Au cours de ces dernières années, Schaefer a établi d’excellentes relations d’affaires avec Al Haymon, manager de nombreuses stars de la boxe, dont le célébrissime Floyd Mayweather Jr (46-0, 26 KO). Schaefer a émis un communiqué dans lequel il explique qu’il était temps pour lui de relever de nouveaux défis.

Le retrait de Schaefer de l’écurie Golden Boy Promotions survient après des mois de rumeurs stipulant des disputes entre les deux collaborateurs. Schaefer a aussi été le promoteur de Mayweather pendant plusieurs années.

Le retrait de Schaefer pourrait avoir un fort impact sur les contrats qu’à Golden Boy Promotions avec les deux principales chaines de télévision américaine. Depuis l’année dernière, la chaîne télévision Showtime travaille exclusivement avec le groupe Golden Boy Promotions. Sa chaîne concurrente, HBO a stoppé ses relations d’affaires avec le groupe d’Oscar De La Hoya. Schaefer se serait susceptible de créer sa propre écurie de boxe avec Al Haymon.

Schaefer emporte Mayweather avec lui

Le premier rebondissement de ce divorce entre De La Hoya et Schaefer est le refus de Floyd Mayweather Jr de travailler avec le groupe Golden Boy Promotions. Depuis 2007, Golden Boy Promotions participe à l’organisation de tous les combats de Floyd Mayweather Jr.

En février 2013, la star américaine a signé le plus grand contrat de l’histoire de la boxe avec la chaîne Showtime. Ce contrat l’oblige à combattre six fois sur une période de 36 mois. Mayweather a rempli la moitié de son contrat. Âgé de 37 ans, l’athlète le mieux payé au monde fera son retour le 13 septembre prochaine.