Sergio Martinez en dépression

Sergio Martinez n'aurait pas digéré sa défaite face à Miguel Cotto
Sergio Martinez n’aurait pas digéré sa défaite face à Miguel Cotto

Ancien champion du monde WBC des poids moyens, le boxeur argentin Sergio Martinez aurait du mal à digérer sa défaite par abandon face au boxeur portoricain Miguel Cotto.

Au mois de juin dernier, Sergio Martinez (51 victoires, dont 28 victoires par KO, 3 défaites et 2 nuls) a perdu son titre WBC des poids moyens face à Miguel Cotto (39 victoires, dont 32 victoires par arrêt de l’arbitre et 4 défaites) durant un combat éprouvant pour lui. Malgré les mois écoulés, Martinez ne semble pas en paix avec lui-même. Le boxeur argentin aurait même entamé des séances avec un psychologue.

Face à Miguel Cotto, « Maravilla » fut complètement déstabilisé. Avant le combat, l’ombre de ses blessures aux genoux planait sur lui et cela se vit sur le ring. Le boxeur argentin eut un grand mal à se mettre sur ses appuis pour placer correctement ses coups et les crochets gauches de Cotto n’eurent aucun mal à rentrer dans sa garde ouverte.

« Martinez ne va vraiment pas bien. Il dit ne pas pouvoir dormir la nuit. Il a pris l’aide d’un psychologue, car il ne parvient pas à se remettre de sa défaite. » – a déclaré Sampson Lewkowicz qui est le conseiller de Martinez. « Il se souvient de ce grand soir, mais il n’arrive pas à décortiquer le combat. »

Martinez éviterait les lieux publics. Cependant, il devrait être présent à Las Vegas au mois de septembre pour encourager son compatriote Marcos Maidana (35 victoires, dont 31 victoires par KO et 4 défaites) qui effectuera une revanche contre l’invaincu américain Floyd Mayweather Jr (46 victoires, dont 26 victoires avant la limite).

Âgé de 39 ans, Sergio Martinez a récemment annoncé qu’il souhaitait remonter sur le ring pour effacer cette défaite contre Miguel Cotto. Le boxeur argentin a indiqué qu’il souhaitait combattre uniquement contre un boxeur de haut niveau. Un grand défi pour Martinez qui devra surmonter un mal psychologique et une souffrance physique due à ses multiples blessures et à son âge avancé.

La dépression, un sujet tabou

La dépression des athlètes de haut niveau reste un sujet tabou, mais il est bien réel. La dépression des sportifs prendrait des formes particulières avec un arrêt brutal de la pratique, des blessures à répétition, une fatigue intense ou une perte de performances inexpliquée.

Sergio Martinez n’est pas le seul boxeur à avoir subi les coups de la dépression. Le boxeur britannique Ricky Hatton a lui aussi subi une défaite qui le traumatisa à vie. Ex-champion du monde dans deux catégories, Ricky Hatton fit une grande descente en enfer, après sa triste défaite par KO à la deuxième reprise face à Manny Pacquiao en mai 2009 (vidéo ci-dessous). Surnommé « Hitman », Hatton est ensuite tombé dans l’alcool et dans la drogue à haute dose comme pour exorciser ses vieux démons.

« J’étais dans une grande dépression et prêt au suicide. Souvent le matin, ma compagne devait venir m’enlever un couteau des mains. J’avais la lame sur mes poignets. Je n’étais vraiment pas bien, hystérique. Je pleurais sans raison. J’ai toujours aimé boire, mais là, ça avait dépassé les limites de l’échelle de Richter. J’avais des trous noirs dans le corps » – avait déclaré Ricky Hatton en novembre 2012. À l’époque, le boxeur britannique entamait la préparation de son premier combat depuis sa défaite contre Pacquiao. Il perdit ce dernier combat contre le boxeur ukrainien Vyacheslav Senchenko par un arrêt de l’arbitre à la 9éme reprise.

Top 8 Des Knock-Out Les Plus Chaud de L’Histoire de La Boxe [VIDEO]

480043_526169640729635_105691732_n

L’année 2013 pointe le bout de son nez et commence le bilan de cette année qui a rempli en partie les attentes des fans de boxe. Au début du mois de décembre, le boxeur mexicain Juan Manuel Marquez (55-6-1) a créé la grande surprise de l’année en battant le boxeur philippin Manny Pacquiao (54-5-2) par un foudroyant K.-O à la 6éme reprise.

Le boxeur philippin devient sans conteste le titulaire du knock-out de l’année 2012, car ce K.-O clôt une grande rivalité entre les deux boxeurs qui n’avaient pas su se départager, après trois combats. Mais avant de faire le tour des Knock-out qui ont bercé l’année 2012, je souhaiterais vous montrer quelques K.-O qui ont marqué l’histoire de la boxe anglaise.

Julian Jackson KO4 face à Herol Graham (Novembre 1990)

Lors de ce combat, le boxeur américain Julian Jackson affrontait le boxeur britannique Herol Graham pour le titre vacant de champion WBC des poids moyens. Jackson sortait d’un règne de champion du monde dans la catégorie des poids super mi-moyens.

Au 4éme round, le boxeur américain était dominé aux points et semblait avoir du mal à toucher son adversaire qui fut très mobile. Après un temps de flottement, Jackson parvint à stopper Graham par un crochet du droit dévastateur.

Antonio Tarver KO2 Roy Jones Jr. (Mai 2004)

Voici la première défaite avant la limite de l’ancien roi de la boxe, le vétéran américain Roy Jones Jr. À l’époque, Jones Junior affrontait son compatriote Antonio Tarver pour une unification de six titres (rien que ça), dont deux titres majeurs de champion du monde dans la catégorie des poids mi-lourds.

Habitué à être plus rapide que ses adversaires, Roy Jones peut-être trop confiant se fit happer au 2éme round par un crochet de Tarver qui l’envoya directement au tapis. Malgré ses efforts pour se relever, Jones Jr ne fut plus capable de marcher correctement et se fit arrêter par l’arbitre.

hearns-jpg_085303

Thomas Hearns KO2 Roberto Duran (Juin 1984)

Lors de ce combat, le boxeur américain Thomas Hearns montra sa puissance en envoyant le robuste panaméen Roberto Duran deux fois au tapis à la première reprise. Le boxeur américain termina le combat avec une accélération qui étouffa le boxeur panaméen et une droite qui le foudroya.

Marvin Hagler KO3 Thomas Hearns (Avril 1985)

Ce combat est considéré par beaucoup comme l’un des plus beau combat de boxe des années 80,  voire de l’histoire. Ce combat a eu lieu 9 mois, après la victoire de Thomas Hearns face à Roberto Duran. Cette fois-ci, Hearns faisait face au gaucher américain Marvin Hagler. Malgré un début de combat  tendu, Hagler pressa Hearns pour casser la distance et obligeant Hearns à reculer constamment pour éviter les coups.

La tactique oppressive d’Hagler paya au 3éme round,  quand il toucha Hearns qui montra un signe de faiblesse dans un sourire. Voyant Hearns courir pour éviter le drame, Hagler chargea son adversaire dans les cordes,  afin de lui assener le coup de grâce dans une violente droite qui assomma immédiatement « The Hitman ». Ce combat permit à Marvin Hagler d’unifier les titres de champion WBA, WBC et IBF des poids moyens.

Manny Pacquiao KO2 Ricky Hatton (Mai 2009)

Au début du mois de décembre,  le boxeur philippin subit la plus sévère défaite de sa carrière face à sa bête noire,  le boxeur mexicain Juan Manuel Marquez. Mais en mai 2009,  Pacquiao avait marqué la planète boxe,  après avoir cogné le boxeur britannique Ricky Hatton jusqu’à le figer au 2éme round. Ce combat fut l’un des derniers combats marquants du boxeur philippin.

Sergio Martinez KO2 Paul Williams (Novembre 2010)

Comme le 4éme affrontement entre Marquez et Pacquiao, en novembre 2010, le boxeur argentin Sergio Martinez se vengea d’une défaite controversée en projetant géant américain Paul Williams vers le sol. Williams fut touché par un sévère crochet du gauche qui l’endormit instantanément. Ce combat révéla Martinez au rang de superstar.

don-mont-action-shot2

Nonito Donaire KO2 Fernando Montiel  (Février 2011)

Le boxeur philippin Nonito Donaire fut intraitable devant son adversaire,  le boxeur mexicain Fernando Montiel. Ce combat devait être serré,  mais Donaire cogna Montiel à la deuxième reprise,  grâce à un puissant crochet du gauche qui le paralysa.

Donovan Ruddock KO4 Michael Dokes (Avril 1990)

Le boxeur canadien d’origine jamaïcaine Donovan Ruddock a démontré la puissance de ses coups, lors d’un combat mémorable contre le boxeur américain Michael Dokes. Ruddock arrêta Dokes par une violente combinaison de coups qui s’arrêta par un puissant crochet du gauche.

Hatton: « Il est temps que Pacquiao mette fin à sa carrière. »

À la fin du mois de novembre, le boxeur britannique Ricky Hatton (45-3-0) a perdu avant la limite contre le boxeur ukrainien Vyacheslav Senchenko (33-1-0). Âgé de 34 ans, Hatton avait décidé de reprendre sa carrière, après un peu plus de 3 ans d’inactivité. Cette défaite obligea Hatton à raccrocher les gants une seconde fois.

Surnommé « Hitman », Hatton a récemment conseillé au boxeur philippin Manny Pacquiao (54-5-2) de mettre fin à sa carrière de boxeur. En 2009, Pacquiao avait envoyé Hatton dans les Abysses en l’arrêtant à la 2éme reprise. Cette défaite amena Hatton dans une dépendance extrême à l’alcool et à la drogue

Le week-end dernier se fut le tour de Manny Pacquiao de se retrouver inconscient sur le tapis. Ce dernier fut stoppé à la 6éme reprise par une incroyable contre-attaque du boxeur mexicain Juan Manuel Marquez (55-6-1).

« Qu’est-ce qu’il [Pacquiao] peut réaliser de plus dans sa grande carrière ? Probablement rien. Il fut un champion du monde dans huit catégories de poids. Il n’a plus rien à faire. Il doit partir en retraite et passer du temps avec sa famille, afin d’être tout simplement heureux. Il ne peut pas faire plus en tant que boxeur. » – a déclaré Hatton.

Pacquiao n’est pas prêt à prendre sa retraite

Cependant, Pacquiao a déjà annoncé qu’il ne pensait pas à prendre sa retraite et qu’il souhaitait revenir au plus haut niveau. Le boxeur philippin pourrait remonter sur le ring 20 avril prochain, contre un adversaire qui reste inconnu. Mais selon le promoteur de Pacquiao, Bob Arum, Pacquiao pourrait affronter une cinquième sa bête noire Juan Manuel Marquez.

Ricky Hatton Touché Au Foie [VIDEO]

Le come-back du boxeur britannique Ricky Hatton (45-3-0) ne se terminera pas par un happy-end. Âgé de 34 ans, Hatton revenait sur le ring après plus de trois ans d’absence, mais le guerrier de Manchester fut stoppé par le boxeur ukrainien Vyacheslav Senchenko (33-1-0) par un crochet au foie à la 9éme reprise.

Âgé de 34 ans, Hatton eu un certain mal à s’installer dans le combat, essayant de cadrer son adversaire qui su s’échapper. La dernière moitié du combat fut en faveur du boxeur ukrainien qui prit Hatton de court. Ce dernier réussit à mettre fin au combat, grâce à un crochet tranchant à l’abdomen qui paralysa le « Hitman ».

Avant son combat, Ricky Hatton avait annoncé qu’il ne souhaiterait pas continuer sa carrière en cas de défaite… Sage décision.

Vitu: « C’est une occasion en or de me faire un nom. »

 

Ce samedi,  lors d’un gala de boxe endiablé à Manchester (Royaume-Uni), le boxeur français Cédric Vitu (35-1-0) effectuera son premier championnat d’Europe des poids super mi-moyens contre l’invaincu biélorusse Sergey Rabchenko (24-0-0).

Âgé de 27 ans, Vitu est aux derniers jours du combat de sa vie. Ce combat permettra au boxeur  français d’obtenir le sceptre européen et la ceinture WBC« Silver » de la catégorie, ce titre lui permettra de s’approcher du boxeur mexicainSaul Alvarez (41-0-1) qui détient la « vrai » ceinture WBC.

Face au boxeur biélorusse, Vitu pense adopter une tactique pour faire durer le combat, le père (Jean-Christophe Vitu) de ce dernier a déclaré, « Le but ne sera pas de chercher absolument le coup dur pour l’emporter avant la limite, mais plutôt de gagner un maximum de rounds en cherchant le plus possible à avancer pour le toucher puis s’échapper. Rabchenko frappe fort, c’est vrai, et mieux vaut ne pas se faire coincer face à lui. Par contre, il prend aussi des coups car il ne défend pas bien. Je pense surtout qu’il n’a jamais réellement boxé contre un adversaire susceptible de le mettre en difficulté. »

L’ex-champion de France à lieu aussi donné son avis sur son combat en ajoutant, « Je sais qu’il frappe plus fort que moi mais ma vitesse d’exécution peut faire la différence. Sur ce combat, je vais devoir me montrer plus intelligent que lui. Il est temps de passer au niveau supérieur. C’est une occasion en or de me faire un nom. »

Hatton vs Senchenko: La Pesée Officielle [VIDEO]

Le boxeur britannique Ricky Hatton (45-2-0) et son adversaire, le boxeur ukrainien Vyacheslav Senchenko (32-1-0) ont facilement atteint la limite de la catégorie des poids mi-moyens (66,678 kg), lors de la pesée officielle de leurs combats qui aura lieu à l’arène de Manchester (Royaume-Uni).

« Vous êtes venu ici pour me soutenir, c’est ça ? » – a déclaré Hatton, dès l’entente des chants en sa faveur. « Vous m’avez toujours soutenu. Je suis de retour et je vous promets que je ne manquerai pas la marche. »  

Le français Cédric Vitu était lui aussi de la partie, ce dernier a affiché un poids à 69 kg contre 69, 600 kg pour son adversaire, l’actuel champion d’Europe des poids super mi-moyens, Sergey Rabchenko.