Tony Yoka termine son premier combat par K.-O

Victoire par K.-O pour Yoka

Médaillé olympique des jeux de Rio, le boxeur Tony Yoka a brandi la victoire lors de son premier combat face à l’invaincu américain Travis Clarck en l’arrêtant à la 2éme reprise, hier soir au Palais des Sport de Paris.

Dix mois après sa médaille au J. O de Rio, Tony Yoka remporte donc son premier combat chez les poids lourds faisant la tête d’affiche d’un grand gala à Paris devant plus de 4 500 spectateurs.

Tony Yoka a su contrôler son adversaire, grâce à sa grande allonge. Ce dernier affichait plus de 20 cm de plus de longueur de bras. Travis Clarck a tout de même essayé de casser la distance de manière agressive, mais cela n’a pas suffi, car la mobilité du français fut impeccable. Cela lui permit d’empêcher que son adversaire le coince dans l’un des quatre coins du ring.

Au deuxième round, Yoka fit mouche avec son uppercut qui déstabilisa son adversaire et le fit tomber. C’est alors que le parisien accéléra le rythme pour mettre l’américain au tapis une seconde fois, suivi immédiatement par un arrêt de l’arbitre.

Avec cette victoire, Yoka remporte son premier combat en tant que boxeur professionnel. Ce combat était un bon combat d’entrée pour satisfaire l’auditoire venue nombreux et le mettre en selle dans la cour des grands. À 25 ans, Yoka aura tout le temps de monter en gamme dans les années à venir.

Le français espère maintenant faire un grand cycle de quatre années pour se préparer à la conquête d’un titre de champion du monde dans la catégorie des poids lourds, afin de devenir le premier champion du monde français des poids lourds, lui qui est déjà parvenu à être le premier français à devenir champion olympique dans la catégorie reine.

 

Dans la même soirée, le français Nordine Oubaali a remporté la ceinture WBC Silver des poids coqs en battant le mexicain Alejandro Hernández par arrêt de l’arbitre au 10éme round. Avec cette victoire, Oubaali s’offre une montée dans sa catégorie pour enfin espérer effectuer un championnat du monde dans celle-ci.

L’autre olympien de la soirée, Souleymane Cissokho, chez les poids super-welters, a battu Giorgi Kerdikoshvili par abandon à la 3ème reprise. Le français n’a eu aucun mal à battre Kerdikoshvili. Ancien capitaine de l’équipe de France de boxe, Cissokho a dernièrement eu l’occasion de s’entrainer avec Yoka. D’ailleurs, le doyen de l’équipe tricolore a lui aussi signé avec l’écurie américaine Ringstar.

CONSEILS, VIDÉOS ET E-BOOK GRATUITS

Si tu es un boxeur en quête d'apprentissage

I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )

Ton adresse e-mail ne sera pas échangée ou donnée à quiconque. Sache que tu peux-te désabonner à tout moment

Laisser un commentaire